Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Interview « Auteur » : Clint Lee Werner

L’interview et la traduction ont été réalisés par XofMdS.

Clint Lee Werner est l’auteur du roman Age of the Undead.

30/08/2022 :
1/ Quelle est ta référence de culture populaire absolue ? Et celle spécifique aux univers zombies (si différente) ?

Ma référence de culture populaire absolue ? Ce serait Godzilla. J’ai regardé ces films plus que n’importe quoi d’autre, j’ai lu tout ce qui a été publié en anglais qui a attrait à ce personnage, et continue de collectionner différents objets Godzilla. La majeure partie de ma garde-robe se compose de t-shirts sur le thème des monstres et Godzilla s’y taille une grosse part.
En ce qui concerne les univers zombie, je dois dire que je suis plus sur les jeux de zombie qu’autre chose à leur sujet. Je vais admettre qu’enfant, l’un de mes premiers souvenirs et d’être effrayé par la publicité télé sur Zombie de Lucio Fulci, connu sous le nom de Zombi 2 ou Zombie Flesh Eaters [Zombies Mangeurs De Chair, titré L’Enfer Des Zombies en France, 1979], qui mettait en avant cette accroche mémorable « Nous Allons Vous Manger ».
Plus tard il y a eu de nombreuses soirées passées à regarder l’original La Nuit Des Morts-Vivants, puisqu’il semblait diffusé au moins une fois par mois par l’une ou l’autre des chaînes télé locales (les suites étaient beaucoup moins fréquemment diffusées). J’ai aussi été exposé aux zombies par les comics Tales Of The Zombie [Contes Du Zombies, inédits en France, 1973-75] quand j’arrivais à choper un de ces magazines illustrés (publier en magazine de format supérieur et en noir et blanc était un moyen culotté de contourner la censure de la Comics Code Authority [organisation de régulation du contenu des comic books publiés aux États-Unis]).
Les jeux de zombie, pour moi, commencèrent en tombant sur « Zombies !!! » de Twilight Creations. Je suis rentré dans ce jeu quand il était tellement récent qu’il n’y avait qu’une seule extension. Je me suis vraiment souvent amusé avec celui-là, bien qu’il faille une vraiment grande table pour y jouer.
Je n’ai pas entendu parler de Zombicide jusqu’à l’apercevoir à un Adepticon où j’étais invité pour The Black Library [publication des livres dans les univers Games Workshop]. Ça avait l’air intéressant, mais possédant déjà « Zombies !!! », je ne m’y suis pas vraiment attardé, jusqu’à ce que Zombicide : Black Plague sorte. Ce mélange d’apocalypse zombie et de fantasy médiévale a eu raison de ma résolution et j’ai plongé tête la première, récupérant un lot Kickstarter d’occasion (et restant à jour quand Green Horde suivait afin de ne pas remuer eBay une seconde fois). J’ai joué Zombicide : Black Plague plusieurs fois, quoique jamais assez à mon goût. Nous utilisons d’habitude un deck dur, avec tous les types de zombie et au moins une carte de chaque Abomination. Inutile de préciser que les mauvaises cartes sont tirées et que ça tourne au vinaigre rapidement.

2/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Clint Lee Werner et depuis à peu près 1994 je suis un rat du désert vivant dans l’Arizona. Je suis un auteur professionnel publié depuis ma première nouvelle parue pour The Black Library en 2000. J’ai écrit de nombreuses nouvelles et romans pour eux depuis, œuvrant sur Warhammer Fantasy [médiéval fantastique], Warhammer 40k [science-fiction dark] et Age Of Sigmar [médiéval fantastique]. J’ai aussi écrit pour les univers de Kings Of War [médiéval fantastique], Wild West Exodus [western fantastique] et Beyond The Gates Of Antares [science-fiction], aux éditions Winged Hussar Publishing. J’ai eu deux histoires dans Iron Kingdoms [médiéval fantastique steampunk], en numérique, avec Skull Island Xpeditions. Pour Aconyte, en plus de Zombicide : Black Plague, j’ai contribué à l’anthologie Keyforge [médiéval fantastique] et suis responsable de deux romans dans la collection Legends Of Asgard, qui se concentre sur la mythologie nordique version Marvel. Une nouvelle officielle doit cependant être mise en lumière, écrite autour de Solomon Kane qui fut mise en série dans Conan : Serpent War pour Marvel Comics en personne.
Mes fictions originales paraissent dans Tales From The Magician’s Skull [Contes Du Crâne Du Magicien]. J’ai aussi été accueilli dans des anthologies éditées par Rogue Blades, 18th Wall et Snow Books, entre autres tirages.

3/ Quels genres de jeu aimes-tu ? Joues-tu à Zombicide ?

J’ai tendance à graviter autour des jeux avec du thème fantastique ou horrifique (ou, mieux, les deux). Les jeux Jaws [adapté des Dents De La Mer], Alien [fate Of The Nostromo] ou Horrified de Ravensburger me touchent précisément. « Zombies !!! » déjà mentionné, en est un autre que j’aime beaucoup. Dans le fantastique, Talisman et La Guerre De L’Anneau sont les deux qui ont été très joués. Je suis toujours à la recherche de ce parfait jeu d’exploration de donjon (dungeon crawler), toutefois.
Pour Zombicide, c’est à fond pour les versions fantastiques. J’ai tendance à voir Black Plague et Green Horde comme un seul et même jeu, donc je les amalgame. Je vais avouer être sur le Kickstarter Undead Or Alive, en espérant qu’il sorte un peu du lot. Les mécaniques semblent différentes, ce qui devrait lui donner sa saveur particulière. Tu imagines bien qu’un univers Far West ancien était un bon moyen de briser ma volonté.

4/ Quel est ton jeu de plateau favori ? Sinon, quel jeu vidéo ? Quel jeu de rôle ?

Bon, dans les jeux de plateau, c’est Talisman. J’y ai joué d’abord au lycée, avec une anecdote sur un « trou temporel ». Nous avons commencé la partie autour de 23h (après deux parties avant cela qui nous prirent chacune une heure). Cette fois, pourtant, cela dura bien plus. Nous fûmes tous bien étonnés en entendant la sonnerie d’un camion de glace dehors, imaginant quel fou pouvait bien essayer de vendre de la glace à 5h du matin. Il n’était pas 5h, mais près de midi !
J’ai laissé tomber les jeux vidéo. Les microtransactions, plus précisément les coffres aux trésors, m’ont ruiné. J’étais exactement le genre de personne à dépenser une quantité ridicule d’argent sur Shadow Of War, et c’est le jeu qui m’a fait partir. Avant cela, je citerai Oblivion ou Red Dead Redemption (avec ou sans l’extension zombie).
Jeu de rôle ? J’avoue m’être beaucoup amusé avec cette bonne vieille première édition des règles avancées de Donjons & Dragons, suivi de L’Appel De Cthulhu (je crois sa 3e ou 4e édition, à l’époque où j’avais un groupe pour jouer). Je me suis essayé à d’autres avec le temps mais ce sont ces deux qui me viennent en tant que favoris.

5/ Peux-tu me confirmer qu’écrire sur des zombies n’est pas réservé aux fous ?

Non, je suis désolé, je ne peux pas. Bon sang, celui qui introduisit le mot « zombie » dans la langue anglaise fut ensuite mis au ban pour participation à un rituel cannibale en Afrique [NDT : Robert Southey]. Alors peut-être avons-nous de mauvais antécédents depuis le tout début !

6/ Quel type d’histoire/univers, de façon générale, est ton préféré pour stimuler ton imagination ?

J’ai réalisé que chaque histoire était plus ou moins une créature autonome et qu’on ne sait jamais vraiment à l’avance si elle sera douce ou difficile à écrire avant de s’y mettre. Je dirais que les monstres, les histoires à propos de créatures et bêtes étranges sont ce qui me pousse. Mais, encore, il s’avère parfois plus facile d’en tirer les grandes lignes que de les écrire. Le diable est vraiment dans les détails.

7/ Quelle est la chose que tu préfères écrire ? Redoutes d’écrire ?

Je ne suis pas sûr de comment répondre à la première partie, parce qu’au sens large, ça revient à la fluidité de l’histoire elle-même. Si je devais isoler un point, le protagoniste solitaire fonctionne quasi toujours pour moi. Que ce soit Brunner le chasseur de prime, ou Shintaro Oba le samurai tueur de démon, ou le chevalier-lépreux Romuald. Ces espèces de marginaux semble aller de soi avec des narrations saisissantes.

C’est plus facile d’identifier ce que je redoute d’écrire : autobiographie. Simplement, je ne me trouve pas assez intéressant : vous feriez mieux de passer votre temps à lire une de mes histoires !

8/ Et les scènes de dragon ? Comment la dernière s’est-elle finie ?

Je ne peux pas vraiment te répondre puisque le projet où le dragon apparaît n’a pas été annoncé. Age Of Sigmar ? Kings Of War ? Legends Of Asgard ? Ou peut-être quelque chose de complétement différent.

9/ C’était surtout pour savoir si tu en étais content.

Je suis plutôt satisfait des séquences avec le dragon. Je pense en avoir fait un adversaire suffisamment coriace à rencontrer. Un dragon ne devrait jamais quitter la scène silencieusement dans la nuit.

10/ Laquelle de tes œuvres est ta préférée (sans joker « impossible de choisir ») ?

Prise en intégralité, la trilogie The Black Plague (et les nouvelles associées) pour la collection Time Of Legends de Warhammer est ce que j’ai écrit de meilleur. Ma préférée ? C’est autre chose complétement. Si on se limite aux romans, j’en ai trois sur la liste. Le premier Witch Hunter [Chasseur De Sorcière], Grey Seer [Prophète Gris] et Castle Of Blood [Château De Sang]. Les trois pour Black Library, quoiqu’espacés dans le temps, par ce qui semble des éons.

11/ Comment en es-tu venu à travailler sur une licence de CMON ?

Quand Aconyte s’est arrangé pour publier des romans Zombicide, j’ai été approché par Marc Gascoigne (assisté de Charlotte Llwellyn Wells, tous deux anciens boss pour Black Library) pour écrire dans l’univers Black Plague. Il semble que mon expérience passée sur l’écriture à la fois de fantastique et d’horreur me positionnait comme candidat naturel. Le fait que je sois un fanatique du jeu de plateau lui-même était, j’en suis sûr, un bonus.

12/ Quel a été ton premier truc imaginé pour Zombicide ?

La première chose que j’ai imaginé serait un divulgâchis, donc je n’en parlerais pas ! La seconde fut de décider quel genre de personne serait dans notre équipe de Survivants et je dois dire qu’il me fallut un peu de travail pour faire ressortir les meilleurs personnages à partir de toutes les idées que j’avais alignées.

13/ J’ai fini le livre, tu peux divulgâcher ta première idée.

SPOILER ALERT

Je ne sais pas si c’est une première idée, mais si l’on considère les lignes d’une première scène, ça serait le fracas dans les coffres de l’Ordre, avec les zombies qui débouchent depuis les catacombes pour renforcer l’escorte de Gogol.
La deuxième idée est aussi du divulgâchis : c’était le combat contre l’Abominarat et la façon gore dont les héros en viennent à bout.

14/ Y a-t-il des références cachées au Zombicide officiel dans Age Of The Undead ?

Je ne suis pas sûr que ce soit « officiel », mais les fans vont repérer un certain sort issu d’une carte exclusive d’il y a quelques années. J’ai pensé que ce serait un hommage sympa à inclure. Ensuite, bien sûr, c’est marrant de repérer les différents types de zombies. Il se pourrait même qu’il y ait quelques surprises à ce niveau-là.

15/ Quelles directives donne CMON ? Quelle liberté as-tu avec Age Of The Undead ? Quelle différence avec tes autres romans ?

J’avais pas mal de liberté. Même peut-être moins de restrictions qu’avec, par exemple, des écrits dans le Vieux Monde de Warhammer. Parce que la majorité de l’univers lui-même (c’est-à-dire la géographie du royaume où l’histoire se déploie) est indéfinie, il y avait tout un espace disponible où travailler. Il n’y avait vraiment que peu d’éléments gravés dans le marbre, tels que, donc j’ai pu suggérer pas mal de choses qui n’étaient pas aussi strictement codifiées à l’époque. J’ai dû ajuster la narration de quelques points seulement, et ce fut amendé rapidement tant que l’histoire n’était que contourée (et donc plus facile à changer). Bon sang, j’ai même pu créer mon propre jargon pour représenter le dialecte orc.

16/ Il y a même une carte dans le livre !

Oui, c’est une surprise pour moi, car je n’en avais pas pendant l’écriture du livre.

17/ Qu’est-ce qui était gravé dans le marbre ?

Principalement ce qui était décrit dans le jeu pour différentes choses. Ainsi la façon dont les différents types de zombies fonctionnent, les nuances avec la magie, ce genre de choses.

18/ Comment as-tu construit der dialecte de Radabrag ?

Le jargon de Ratbag est dérivé de l’argot américain des années 1930 et 40. CMON voulait une voix distincte, distordue pour l’orc, donc j’ai décidé d’employer plein d’argot « mafieux » puis de le tordre un peu plus pour obtenir l’angle « Je peux quasiment trouver ce dont il parle ». Cela me permet aussi de m’amuser avec Gaiseric qui n’est pas aussi efficace qu’il le pense pour traduire.

19/ Comment décrirais-tu l’un de tes jours au travail typique ? Une semaine typique ?

Les jours où je suis à mon travail, je suis pris de 4h du matin à midi. Les jours où j’écris, j’essaie d’avoir 2-3 séances de quatre heures, selon le rythme d’écriture. Ma production maximale est 1.000 mots par heure. Après, il y a des moments où je lutte pour obtenir 150 mots par heure. Parfois, on ne sait pas lequel ça sera avant de s’asseoir. En général, j’écris tous les jours sauf le samedi.

20/ Peux-tu nous décrire ton procédé créatif sur Age Of The Undead ?

Je suis vraiment branché contours, donc tout commence avec ça. Un traitement de l’histoire elle-même suivi d’un découpage chapitre par chapitre. J’ajoute les biographies des héros et principaux méchants et c’est à peu près le travail préparatoire. Parce que j’étais déjà versé dans le jeu, je n’avais pas à consulter le matériel de référence aussi souvent comme je le fais parfois, donc cet aspect-là au moins était plus léger.

21/ Un élément Zombicide dont tu es responsable et fier ? Finira-t-il dans le jeu ?

J’aime vraiment certains des personnages que j’ai inventé pour le roman alors j’espère que peut-être Helchen Anders ou Ratbag finissent dans le jeu s’ils sont suffisamment populaires.

22/ Quel.le est ton Survivant.e d’Age Of The Undead préféré.e ?

Dur d’en retenir un seul. Si je devais réduire le choix, ça serait entre Alaric, Helchen et Ratbag. Alaric parce que c’est un personnage avec lequel je me suis surpris à sympathiser. Helchen – bon, avec mon passif, une chasseuse de sorciers a toujours beaucoup d’attrait. Et pour Ratbag, j’ai un faible pour les orcs depuis D&D au collège.

23/ Penses-tu que la chasse aux sorciers que tu as implémenté dans l’univers Zombicide, va se développer ?

La chasse aux sorciers Zombicide serait un secteur très cool à explorer davantage, mais je ne suis pas sûr que ce soit une direction sur laquelle CMON souhaite se concentrer. D’ailleurs, je me demande ce qu’ils ont dans leur manche. Toutefois, je suspecte fortement Zombicide : Dead Or Alive de nous donner de forts indices. Plein de nouveaux mécanismes dans ce jeu.

24/ Quel.le est ton Survivant.e du jeu Zombicide préféré.e ?

Je dirais, le Doctor Stormcrow. Qui ne saurait être attiré par un docteur de la peste dans un jeu fantastique ? Maintenant, s’il y avait un samouraï dans l’histoire, ça rendrait le choix deux fois plus compliqué. Néanmoins, nous tirons d’habitude au hasard nos personnages. C’est la façon la plus impartiale de gérer quelques Survivants qui semblent plus puissants que les autres.

25/ As-tu en ce moment un autre roman en cours ? Un quelconque projet Zombicide secret en cours ?

J’ai un roman que j’essaie de finir en ce moment, mais je crains ne pas être libre d’en parler.

26/ Quelle sorte de Survivant d’une apocalypse zombie serais-tu ?

Oh, je suis quasi sûr que je serai tué en faisant quelque chose de stupide pendant les premiers jours de l’apocalypse zombie. Donc, il faut me chercher parmi les Walkers, pas parmi les Survivants.

27/ As-tu entendu parler de notre communauté française de fans de Zombicide ?

J’ai honte, je ne savais pas qu’il y avait un grand mouvement français sur les jeux de plateau, malgré l’existence de société comme Mythic ou Red Joker pour le prouver (exemples qui me viennent à l’esprit). Je sais qu’il y a eu aussi un formidable soutien des fans sur Conan et d’autres jeux par Monolith, avec des suppléments entiers produits par des joueurs français. Donc je dois avouer mon embarras, je n’avais pas réalisé la taille de la communauté Zombicide en France. La publication du livret de règles en français aurait cependant du être un important indicateur !

28/ Un dernier mot ?

Un dernier mot ? Et bien, j’espère simplement que tous ceux qui liront Age Of The Undead apprécieront l’histoire et y trouveront beaucoup de choses qui leur parleront. En tant que fervent supporteur du jeu, j’ai vraiment le sentiment que les fans de ce jeu sont mon type de personne !

Avatar photo

A propos XofMdS

Lanceur de disque, prophète du codex, et gardien de la paix avant tout.

Articles similaires
  • Quête B50 : The Cursed Village In this special scenario with 2 different endings, you have to find you comrades and escape the Village fast! Take too long and you might have to face the consequences of your delay… We all thought that this damn plague wouldn’t last long and that the symptoms would just be weak, as if it were [...]
  • CMON Comics – Bandes dessinées 2022-11-24 : Paul Bonner a partagé l’illustration complète de la couverture du comics dédié à Black Plague : Road to hell. 2022-11-23 : CMON a communiqué sur la prochaine vague de CMON Comics qui seront au nombre de 8, des volumes 2 de la précédente vague et des nouveautés de l’éditeur. 2022-11-17 : CMON annonce [...]
  • Interview « Auteure » : Cath Lauria L’interview et la traduction ont été réalisés par XofMdS. Cath Lauria est l’auteure du roman Terror World. 16/09/2022 : 1/ Peux-tu te présenter en quelques mots ? J’aime à penser être ce genre de personne qui survivrait à une apocalypse zombie. Il y a une arme sur chaque mur de ma maison, lol (toutes des [...]
  • Mission Mode Zombie #002 : The Anti-H... Tony Stark was able to put together a device that controls our relentless hunger. That could really make our undead lives a lot more bearable. Unfortunately, our resources have limited us to building only one such machine. To produce more of them, we need to strike the Oscorp building and gain access to its secret [...]
  • Zombicide: Invader – Gaming Nig... 2022-11-18 : Guillotine Games vient de publier le livret de leur seconde campagne Gaming Night : The Xenoleaks Saga. The Xenoleaks Saga est une campagne de 3 missions pour Zombicide: Invader. Vous la retrouverez dans le site de Guillotine [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives