Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Interview « Illustrateur » : Giancarlo Olivares

L’interview et la traduction ont été réalisés par XofMdS.

Giancarlo Olivares est le dessinateur des comics Zombicide: Invader.

08/02/2023 :
1/ Quelle est ta référence de culture populaire absolue ? Et celle spécifique aux univers zombies (si différente) ?

Et bien c’est dur, mais rien dans la pop culture n’a la force et l’influence de Jack Kirby. Il est au sommet. Il y en a plein, mais dans les univers zombies, ça serait la franchise Resident Evil et Doom 3.


2/ Peux-tu me confirmer que dessiner des zombies n’est pas réservé aux fous ?

Je ne suis pas certain… mais un peu de folie dans la vie est nécessaire…

3/ Comment ça, « Je ne peux pas dessiner 100 zombies dans cette vignette » ? C’est dans le script !

Dessiner 10 zombies ou 100 revient au même au bout du compte. Une centaine est mieux car ils vont être si petits… Bien, blague à part, les artistes de comics ont un tas de trucs pour dessiner les scènes de foule.

4/ Quelle est la chose que tu détestes le plus dessiner/écrire ?

J’adore dessiner de la technologie de science-fiction. Je déteste dessiner les séquences ennuyantes.

5/ As-tu une question que je pourrais poser aux autres membres du projet CMON Comics ?

« Comment pourrait évoluer la caractérisation visuelle des zombies à l’avenir ? »

6/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Giancarlo Olivares et je travaille en tant qu’artiste de comic book depuis 1991. Avec des collègues, j’ai créé 2 séries de comics dans la première moitié des années 90 (la série horrifique Fullmoon Project [Projet Pleine Lune] et la série de science-fiction Hammer). En 1996 j’ai débuté une collaboration avec Sergio Bonelli Editore, dessinant plusieurs personnages (Nathan Never, Legs Weaver, Dragonero, Orfani et d’autres). J’ai aussi travaillé sur le marché français des comics, pour Disney et les séries italienne de Spider-Man (San Paole Editore).

7/ Quel(s) genre(s) de jeu aimes-tu ? Jouais-tu à Zombicide avant de travailler dessus ?

J’aime les jeux vidéos et les jeux de rôles. Quand j’ai commencé à collaborer avec CMON, j’ai découvert le monde de Zombicide. Je me suis mis à Zombicide: Invader à des fins de documentation, mais je l’ai tellement aimé que je me suis mis aussi à Black Plague et Green Horde. A l’avenir j’espère essayer tous les jeux de plateau… mais je n’ai pas assez de temps libre.

8/ Aurais-tu une anecdote d’une partie de Zombicide à nous raconter ?

Désolé, je n’en ai pas encore. Cependant, lors de ma première session de Zombicide: Invader, j’ai fait un plateau tellement alambiqué qu’il était impossible à jouer. Nous avons fini par jouer l’une des Missions du livret.

9/ Quel décor, de façon générale, stimule le mieux ta propre imagination ?

J’adore la science-fiction, donc Zombicide: Invader est l’un de mes préférés. Ainsi que Death May Die, je suis un fan de l’univers de Lovecraft.

10/ Comment en es-tu venu à travailler pour CMON ? Que fais-tu pour (ou avec) eux ?

David Preti est un passionné de comics et connaissait mon travail. Quand il a décidé de commencer le monde des comics CMON, il a choisi une équipe d’artistes italiens. Il a contacté Stefano Vietti pour qu’il monte cette équipe. Je travaillais déjà avec Stefano sur la série italienne de comics Dragonero (et d’autres comics de science-fiction). Alors tout s’est… imbriqué d’un coup. Stefano m’a proposé de faire les pages d’essai pour ZI. Je le fis et David apprécia mon travail, donc tout commença.

11/ Quelles directives donne Guillotine Games/CMON ? Quelle liberté as-tu avec les comics Zombicide ? Quelle différence avec tes autres œuvres comics ?

C’est à la fois différent et identique. ZI avait la définition de l’apparence des personnages établis et un passif rigoureux. Mais le monde avec ses vaisseaux spatiaux, ses bâtiments et toutes sortes de choses devait être imaginé. Aligné avec ce qui existait déjà, mais à imaginer tout de même. CMON a donné à Stefano et moi beaucoup de liberté pour faire les trucs que nous préférions. C’était très amusant. Difficile, mais amusant.

12/ Peux-tu nous décrire ton procédé créatif sur ton comics Zombicide ?

Je reçois le script de Stefano et j’entame la préproduction : études de l’endroit, de l’apparence des personnages et le design technique et, pour finir, les modélisations 3D. Ensuite j’attaque les storyboards à faire approuver. Faire les vraies pages est la dernière partie (crayonnage et encrage). Ensuite le lettrage et les couleurs, qui ne sont pas de mon ressort.


13/ Pourquoi fais-tu des modèles 3D ?

J’en fais pour les mises en place des décors : immeubles, accessoires, vaisseaux, armes…

14/ Henning Ludvigsen, l’artiste des dalles, passe aussi par la 3D. Vous synchronisez vous ?

En fait, c’est un mélange de mes trucs et de kits professionnels que j’achète. Je ne connais pas son travail… Je fais seulement un tas de trucs sales, utiles uniquement dans mon type de travail.

15/ Un élément Zombicide dont tu es responsable et fier ? Finira-t-il dans le jeu ?

Et bien, les trois protagonistes sont devenus des personnages du jeu et j’ai fait les études pour les figurines, une première et beaucoup de fun. Je suis particulièrement fier de Yuko. Le personnage secret du deuxième tome était aussi fascinant à faire.


16/ Laquelle de tes œuvres est ta préférée (sans joker « impossible de choisir ») ?

L’histoire numéro deux de la série de comics de science-fiction Hammer (publiée chez Star Comics). Je suis l’un des cinq créateurs de Hammer.


17/ Comment décrirais-tu l’un de tes jours au travail typique ? Une semaine typique ?

Je commence tôt avec des trucs sociaux puis un lot de storyboards. L’après-midi et, parfois, le soir, des vraies pages.

18/ As-tu en ce moment un projet Zombicide secret en cours ?

Oui, le second volume de Zombicide Invader est déjà fini et en précommande maintenant. Mais il y a d’autres trucs, des trucs secrets. 😜

19/ Quelle sorte de Survivant d’une apocalypse zombie serais-tu ?

Un survivant mort, sans aucun doute. Je ne suis pas si bon en mode survie.

20/ As-tu entendu parler de notre communauté française de fans de Zombicide ?

C’est la première fois. Ravi de vous rencontrer les gars.

Avatar photo

A propos Eren Histarion

Eren Histarion : L'esprit créateur de l'équipe du Fan Site

Articles similaires
  • Zombicide : Pariz 2024-05-31 : Un article de présentation est apparu sur le blog de la boutique CMON. 2023-11-05 : Lors d’un panel à la CMON Game Expo de Bangkok, CMON a annoncé une nouvelle boite Zombicide : PariZ, une campagne pour Zombicide 2nd [...]
  • Mission M31 : Hack and Run! As if being overrun by Xenos wasn’t bad enough, they’ve short-circuited the entire base. Our BOT, holding valuable data on these creatures, is out of control. We need a plan to retrieve it and evacuate before the base collapses. Mitsuki, jack in! What’s our move? As if being overrun by Xenos wasn’t bad enough, they’ve [...]
  • Web Mission E8 : Bring out your dead A mysterious affliction sweeps through the quaint town, turning it into a real-life thriller by claiming the lives of the townsfolk. The mayor’s quick fix of dumping the corpses into a cart takes a turn when one of them decides it’s not ready for its final resting place… We must get rid of that cart [...]
  • Mission WM35 : The annoying Parrot Survivors found a very annoying (but very cute) parrot and now feel compelled to save it. The parrot, however, seems to have a death wish and keeps attracting more zombies. Can they get out? From time to time, we’ll find ourselves in a rich neighborhood with all kinds of bizzare things left behind, hidden in [...]
  • Ravage #26 2024-04-28 : Le 26ème numéro du magasine Ravage contient une triple dose de Zombicide : p24-27 : une présentation de Marvel Zombies, par Manu Grisel. p28-29 : un article sur Rio Z Janeiro, par R-one Chaffiot. p32-34 : une découverte de Army of the Dead, par Clara « Asa » [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives