Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Interview « Directeur d’édition » : Stefano Vietti

L’interview et la traduction ont été réalisés par XofMdS.

Stefano Vietti est le Directeur d’édition des comics Zombicide.

23/02/2023 :
1/ As-tu une question ou une réflexion que je pourrais poser aux autres membres du projet CMON Comics ?

« Pensez en survivant, quand vous dessinez ou écrivez… Il n’y a pas d’autre moyen de bien faire le travail. »

2/ Peux-tu me confirmer que dessiner des zombies n’est pas réservé aux fous ?

Oui, parfaitement… Mais comme on dit : ceux qui sont fous ne savent pas qu’ils le sont.

3/ Comment ça, « Je ne peux pas dessiner 100 zombies dans cette vignette » ? C’est dans le script !

Alors dessines 10 zombies, mais fais comme s’ils étaient une centaine… ensuite nous utiliserons les « effets spéciaux » pour faire comme s’ils étaient mille !

4/ Quelle est la chose que tu détestes le plus dessiner/écrire ?

J’adore les scènes d’action, même si ce sont les plus dures à écrire… et j’aime vraiment écrire les portions d’histoire où l’on étoffe les personnages, où l’on force sur le drame et s’efforce de transformer des gens quelconques en vrais protagonistes.

5/ Quelle est ta référence de culture populaire absolue ? Et celle spécifique aux univers zombies (si différente) ?

Science-fiction, fantasy, horreur… mais j’apprécie de ne sélectionner… que la qualité, je n’ai pas de temps à perdre… pareil avec les zombies… en dehors des classiques, j’ai été récemment fasciné par la saga Kingdom, disponible sur Netflix !


6/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je vis sur les berges d’un petit lac au nord de l’Italie… J’écris professionnellement depuis près de 30 ans, crée des comics, romans, jeux de rôle et des intrigues pour des séries animées pour des éditeurs variés. J’aime les jeux de guerre et les jeux de plateau. Je peins et collectionne les figurines depuis mon enfance. Quand je ne suis pas débordé je skie dans les Dolomites, fais de l’airsoft et, bien sûr, je réponds aux interviews.

7/ Quel(s) genre(s) de jeu aimes-tu ? Jouais-tu à Zombicide avant de travailler dessus ?

Ma passion première est le jeu de guerre historique. Ma période favorite est le XVIIIe siècle, pour laquelle j’ai écrit un petit manuel de règles [NDT : The Last Battalion]. Je joue à Zombicide depuis des années, avant que CMON ne me contacte pour le travail.


8/ Aurais-tu une anecdote d’une partie de Zombicide à nous raconter ?

Et bien… Je pense que cela s’applique à vous tous aussi… les évènements ne se passent jamais en votre faveur et pas seulement les dés… mais les décisions folles que l’on fait en jouant !

9/ Quel décor, de façon générale, stimule le mieux ta propre imagination ?

Pour les jeux Zombicide ? Black Plague
Pour les comics Zombicide ? Invader
Pour stimuler sa propre imagination et ses histoires ? J’ai un mantra : si tu arrêtes de lire (romans, comics, et surtout la liste des courses) tu arrêtes d’écrire.

10/ Comment en es-tu venu à travailler pour CMON ? Que fais-tu pour (ou avec) eux ?

J’ai été contacté il y a 5 ans par David Preti, directeur de CMON, avec Luca Enoch, mon partenaire du projet fantasy « Dragonero », que nous publions en Italie ; pour écrire des histoires de comics dérivées des jeux de plateau CMON. Aujourd’hui j’ai la charge de la gestion de la ligne des comics concernant la marque Zombicide.


11/ Peux-tu nous décrire ton procédé créatif sur ton comics Zombicide ?

Primo, j’établis la ligne narrative pour chacune des séries : Invader, Black Plague, Zombicide Modern et les autres qui arrivent et dont je ne peux pas encore parler. Ces projets sont discutés avec CMON et j’écris en détail les sujets de chaque histoire dès l’approbation. Le travail est suivi directement par David Preti qui est un créatif formidable. CMON me donne beaucoup de liberté artistique. Deuzio, je garde le script de quelques projets pour moi et confie le reste à d’autres écrivains. Je m’occupe aussi de la coordination pour connecter les comics et les jeux, par exemple avec la création des fiches de personnage associées aux figurines. Le travail n’est pas très différent de mes autres productions.

12/ Un élément Zombicide dont tu es responsable et fier ? Finira-t-il dans le jeu ?

Plein de personnages que j’ai créé pour les comics sont devenus des figurines jouables… c’est un sacré accomplissement. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les jeux sont plus contraignants que les comics, que les comics pour les jeux. Cependant, ce sont deux formes de divertissement différentes avec différents besoins créatifs.

13/ Laquelle de tes œuvres est ta préférée (sans joker « impossible de choisir ») ?

[Le comics] Invader, sans un seul doute.

14/ Comment décrirais-tu l’une de tes journées de travail typique ? Une semaine typique ?

Je me réveille très tôt le matin. A cinq heure je suis déjà sur l’ordinateur. J’ai un bureau à la maison. Café. Je lis les nouvelles en ligne pendant au moins une heure, m’instruisant sur le monde du divertissement, des jeux, romans et bandes-dessinées. Je réveille la famille. Petit-déjeuner italien typique devant le lac. J’écris jusqu’à deux heure de l’après-midi. Pause déjeuner. J’écris, organise, réponds au téléphone, appelle des collaborateurs jusqu’à l’heure du dîner et souvent au-delà.

15/ As-tu en ce moment un projet Zombicide secret en cours ?

Oui, et plus d’un.

16/ Quelle sorte de Survivant d’une apocalypse zombie serais-tu ?

C’en est une bonne. J’affronterais l’apocalypse préparé, et serais beaucoup comme Ned… un vrai survivaliste… mais je ne m’enfermerais pas dans un abri. Je voyagerais à travers le monde en évitant la mauvaise compagnie.

17/ As-tu entendu parler de notre communauté française de fans de Zombicide ?

Bien sûr que oui. Et je sais que c’est une des plus grandes communautés d’enthousiastes. Cette excellente interview le prouve aussi.

18/ Le mot de la fin ?

« Fermes tes volets et fenêtres et tiens ton fusil à pompe prêt. Les Zombies arrivent. Les entends-tu ? » – Stefano

Avatar photo

A propos Eren Histarion

Eren Histarion : L'esprit créateur de l'équipe du Fan Site

Articles similaires
  • Web Mission E8 : Bring out your dead A mysterious affliction sweeps through the quaint town, turning it into a real-life thriller by claiming the lives of the townsfolk. The mayor’s quick fix of dumping the corpses into a cart takes a turn when one of them decides it’s not ready for its final resting place… We must get rid of that cart [...]
  • Mission WM35 : The annoying Parrot Survivors found a very annoying (but very cute) parrot and now feel compelled to save it. The parrot, however, seems to have a death wish and keeps attracting more zombies. Can they get out? From time to time, we’ll find ourselves in a rich neighborhood with all kinds of bizzare things left behind, hidden in [...]
  • Ravage #26 2024-04-28 : Le 26ème numéro du magasine Ravage contient une triple dose de Zombicide : p24-27 : une présentation de Marvel Zombies, par Manu Grisel. p28-29 : un article sur Rio Z Janeiro, par R-one Chaffiot. p32-34 : une découverte de Army of the Dead, par Clara « Asa » [...]
  • Quête B55 : Desecrated Church In this his is a 2-player Quest, Ann and Clovis seek refuge in an abandoned church, only to learn that it was defiled by a curse. Faith was the strongest thing they had left in their arsenal. Let’s purify this church! What was supposed to be a brisk trek through the woods turned into a [...]
  • Mindwork Studio 2024-04-25 : Piffo, de Mindwork Studio, a partagé un code promo de 20% valable jusqu’à la fin du mois d’avril : KLOM20 2024-04-18 : Mindwork Studio a mis en précommande et pour seulement 72h, la figurine de Klom, qui mesure 13 cm pour 500g de résine, le tout pour environ 170€ et 500 exemplaires uniquement. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives