Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Kev

Kev est un survivant de notre collection Réveillon 2012-2013, créée pour remercier les participants à cette soirée de leur implication à la réussite de celle-ci. Ces survivants n’ont pas vocation à être parfaitement équilibrés, mais à refléter à la fois une part de la personnalité et une part du costume des joueurs dont ils sont inspirés.

Le graphisme est réalisé par PöCöm, l’équilibre des compétences, par moi-même, et les textes par les joueurs.

Copyright PöCöm

Copyright PöCöm

La musique assourdissante rendait la situation tout de suite plus vivable. Kevin s’était lancé dans une petite session de nettoyage d’un bâtiment infesté de vermines zombiesques, laissant des tas de mort-vivants morts sur son sillage. Tout était machinal, il alternait décharges de fusil à pompe avec quelques tirs en pleine tête d’une balle de son pistolet, avançant inexorablement dans les étages du bâtiment.

Malgré le son electro-rock qui rythmait ses déplacements, Kevin avait parfaitement conscience du moindre râle des zombies alentours. La chance voulait qu’il arrive à en abattre avant même que ceux-ci ne détectent sa présence, il en profitait alors pour utiliser son pied de biche, afin d’économiser des munitions.

Le guerrier allait devoir se dépêcher, il était bientôt l’heure de dîner et sa moitié, PöCöm, n’aimait pas qu’il soit en retard pour ces rares moments de calme de leur quotidien. S’il n’y avait pas eut cette histoire de zombies friand de chaire humaine, leur vie était partie pour être des plus idyllique.

Soudain une vive douleur lui vrilla les cuisses, le perturbant suffisamment pour ne pas réagir à la vague de zombies qui fonçait maintenant sur lui.

Il grogna, autant contre cette mort stupide qu’il aurait pu éviter que contre son chat qui lui avait déchiré la cuisse. Il lâcha sa souris et son clavier, alors que le chat sautait sur le parquet, juste parce que la pauvre bête avait sursauté quand une des créatures d’outre-tombe qui hantaient le jardin avait gratté à la porte.

N’empêche qu’il avait vraiment de la chance sur ce timing, il n’aurait pas encore à trouver une excuse pour gagner du temps sur son PC, PöCöm était en train de mettre la table.


Zombifiez, partagez !
    Eren Histarion

    A propos Eren Histarion

    Eren Histarion : L'esprit créateur de l'équipe du Fan Site

    Articles similaires
    • Mission A32 : Go to Bed In the old world, getting a bed was quite easy as long as you had the money. Money is not an issue anymore, but finding an appropriate bed is harder nonetheless. I don’t mean just any rotten, verminfilled mattress. The best models around, and the most resilient to zombies, are the army folding beds. These [...]
    • Mission A31 : Just a Nightmare Night after night, I wake up from this horrible nightmare. I’m in a prison. All the doors are wide open. Zombies are coming from everywhere. I can’t see an exit. No escape. I don’t need to explain how it ends, right? Last night, I woke up with an idea. I’m a survivor. I zombicide. I [...]
    • Mission A30 : Zombie Burger Before the zombies, Fat Joe Burger was a famous place where you could eat amazing burgers with a unique taste. Fat Joe had a « special ingredient » in his secret recipe, you see. Well, it seems that this special ingredient has some unpleasant effects on zombies. First, it attracts them. Second, it gives them an otherworldly [...]
    • [Crossover] The Others 7 Sins : Equip... Aujourd’hui, petite mise en avant d’un travail de longue haleine. Secondé par des piliers de la communauté Zombicide – notamment XofMdS et Ganesh, mais pas que – Marmotte84 a entrepris de réaliser une conversion des personnages de The Others. Cet autre projet Guillotine Games/CMON a en effet des figurines à la même échelle que Zombicide, [...]
    • Les Journées Figurines & Jeux 20... 19/03/2017 : Mise à disposition des fiches de Survivant pour Eleonore issu d’un travail collaboratif. Illustration : Florent Kristner Template graphique : Marmotte84 Mise en page : Brutal Benji Compétence : Eren Histarion Logo : SFJ 12/03/2017 : Visite éclair de l’évènement ce matin, comme l’année dernière, je ne pouvais pas rester plus d’une heure. [...]

    Aucun commentaire jusqu'à présent.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *