Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Questions aux Concepteurs #6

Sixième épisode des Questions aux Concepteurs et celui qui a eu le plus d’engouement de la part de la communauté, peut-être parce que celle-ci a grandi, peut-être parce que la sortie de Black Plague a apporté un vent de fraicheur.

Une fois encore, Nicolas Raoult (Guillotine Games) et MarsEye (Edge Entertainment) ont joué le jeu et ont répondu à toutes les questions que j’avais sélectionné, et même plus ! J’avais initialement envoyé 10 questions, parfois avec un énoncé un peu long, et au final nos interlocuteurs les ont redécoupées en 14 réponses :

1/ Énormément de questions sur la Saison 4 de Zombicide, je crois que j’aurai pu ne poser que des questions sur ce thème si je l’avais voulu. Mais j’ai essayé de toutes les résumer en une : Que pouvez nous dire sur ce futur projet ?

GG : Je suis désolé. Je ne peux rien vous dire pour le moment.

Edge : Edge ne communique aucune information tant que nous n’avons pas reçu l’aval de Guillotine Games pour le faire. Une Saison de Zombicide est un projet international d’une vaste ampleur, qui doit bénéficier d’une communication appropriée. Laisser filtrer des informations trop tôt pourrait se révéler contre productif.

2/ Black Plague va-t-il influencer son cousin moderne en terme de mécanique de jeu et de matériel, ou, si Saison 4 il y a, souhaitez-vous conserver les différences qui font la particularité de chaque jeu ?

GG : Il est probable, mais pas certain, que l’on conserve les plateaux de jeu qui ont rencontré un certain succès à Black Plague. Cela réclamera néanmoins des solutions industrielles, notamment pour l’optimisation des coûts et de l’espace dans les boîtes.

Edge : Les tableaux de bord ont rencontré un vif succès auprès de la communauté. Toutefois, ce sont des éléments couteux en termes de production. Il est par conséquent délicat de trouver l’équilibre d’une boîte de jeu entre ce type de matériel, les figurines, pions, cartes et le prix public final.

3/ Allez-vous mettre en ligne, les fiches des Survivants de Black Plague, comme vous l’aviez fait pour Zombicide moderne ? Est-ce que cela fait partie des objectifs de la prochaine évolution du site officiel Zombicide.com (et d’une mise à jour coté Edge) ? [NDLR : Les questions ont été posées avant la mise à jour du site du 11/03/2016]

GG : Le site internet a bénéficié d’une refonte intégrale aux alentours de la mi-mars, après la rédaction de cette question. Cette refonte comprend de nombreux éléments pour Black Plague.

Edge : Il est plus que probable que les Survivants exclusifs de Black Plague bénéficient d’un VF disponible sur le site Edge, comme cela a toujours été le cas avec Zombicide.

4/ La boite Ultimate Survivors #2 sera-t-elle un jour disponible dans le catalogue Edge ?

GG : Je ne possède pas cette information.

Edge : Nous l’espérons. Nous sommes en contact avec CMON pour finaliser les détails. Une fois la campagne terminée, nous devrions pouvoir proposer la boîte sur notre site, sous toute réserve. Les quantités seront toutefois limitées et la boîte ne pourra être vendue que via le site Edge ou lors de conventions, à l’instar de toutes les exclusivités de la gamme.

5/ Et où est passée Eva Duran ?

GG : Le cas d’Eva Duran est un peu particulier. Cela dit, ne pas la voir maintenant ne signifie pas que nous ne la reverrons pas !

Edge : J’ai bien une réponse toute faite, mais elle serait déplacée ! 😉 À vrai dire, je n’en sais rien et je dois avouer que le problème ne m’a pas préoccupé au point d’en parler avec Nico !

6/ Un mode de jeu permettant à un des joueurs de contrôler les Zombies a-t-il été envisagé à un moment lors du développement de Zombicide ? Si oui, pourquoi n’a-t-il pas été retenu ? De plus, que pensez-vous de ce type de jeux, auriez-vous des exemples coups de cœur ?

GG : Ce mode de jeu a été envisagé à deux reprises pour Zombicide. La première fois, lors de la création du jeu. La deuxième fois, lors de la création de la campagne Boomtown, où un joueur pouvait prendre le contrôle d’une Abomination capable d’évoluer, et dotée d’un contrôle limité sur les zombies environnants. Dans les deux cas, cette solution a été écartée pour préserver l’accessibilité et la convivialité. L’aspect coopératif de Zombicide dépasse le cadre du jeu, je pense que c’est intrinsèque à l’équipe de développement !

Edge : L’aspect coopératif est l’une de forces de Zombicide, une de clés de son succès, qui a permis au jeu de se démarquer de la plupart de ses « concurrents ». Inclure un mode « Zombie master » correspondrait un petit peu à un retour en arrière. Les zombies étant ce qu’ils sont, stupides, prévisibles mais implacables, il n’y pas vraiment besoin d’un joueur pour les diriger. Les jeux asymétriques (un joueur contre tous les autres), tels Descent, appartiennent à une autre catégorie. Pas forcément inintéressante, mais différente, où le joueur des « monstres » accès à différentes stratégies et tactiques pour contrer les joueurs « héros ». Les zombies n’ont pas de stratégies ni de tactiques : ce sont des machines décérébrées. Une mécanique d’IA leur convient parfaitement.

Sinon, en dehors de Zombicide, mes coups de cœur du moment dans cette catégorie sont le Conan de Monolith et bien sûr The Others : 7 Sins, que j’attends impatiemment !

7/ Pourriez-vous nous parler un peu plus des Survivants promotionnels Homer et Benson ? Pourrions-nous en avoir un visuel ?

GG : Je suis désolé, je ne peux pas en parler pour le moment.

Edge : Comme je le disais plus haut ne communiquons pas de visuels ou d’informations tant que Guillotine Games ne le fait pas officiellement.

8/ Les noms des Survivants de la boite de base de Black Plague semblent avoir un lien avec des bêta-testeurs du jeu. [NDLR : Il y a eu un cas de fuite d’informations, non confirmées, de la part d’un Samson se présentant comme un testeur d’un prototype de black Plague.]

GG : Les noms des survivants de la boîte de base de Black Plague n’ont pas de lien avec les testeurs.

Edge : Quoi, il y a un elfe parmi les bêta-testeurs ?

9/ Comment ces testeurs sont-ils sélectionnés ? Quels sont leurs rôles et leurs apports lors d’un développement d’un jeu tel que Zombicide ?

GG : Nous choisissons les testeurs du jeu parmi des proches, joueurs et non-joueurs. Nous pensons qu’ils sont représentatifs du public de Zombicide. Leur rôle principal est de nous faire part de leurs impressions en jeu, de nous dire quels sont les points qui leur conviennent ou leur déplaisent, et pourquoi. Certains connaissent bien Zombicide, et apportent leur point de vue sur les évolutions et nouveautés de chaque édition. D’autres sont des joueurs occasionnels, et découvrent Zombicide à l’occasion d’une fête de famille, d’un court séjour, ou de vacances.

Edge : Guillotine reste le seul décisionnaire en ce qui concerne les play testeurs. Nous échangeons beaucoup de mails et de commentaires avec Nico lors de la rédaction des règles, mais je n’interviens absolument pas pour décider des personnes qui y ont accès ou non. En fait, j’interdis même à mes collègues de fourrer leur nez dedans !

10/ La présence de Troy au casting de Black Plague ainsi que la Mission crossover d’Edge “Dans les couloirs du temps/À la Poursuite du Nécromancien” semblent indiquer un lien fort entre les 2 univers de Zombicide, pourriez-vous nous en parler un peu plus ?

GG : Troy est un cas particulier, un personnage un peu fou avec lequel nous pouvons prendre des latitudes. En ce qui concerne les liens entre Black Plague et Zombicide classique, nous les gardons vagues pour le moment. Peut-être sera-t-il question de les associer plus étroitement dans le futur, mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Pour l’instant en tout cas, nous les envisageons comme des univers distincts.

Edge : L’inspiration de Troy n’est un secret pour personne, je pense ! Le personnage d’origine combattant les morts-vivants aussi bien dans le monde contemporain qu’au moyen âge, il était logique qu’il apparaisse dans les deux jeux. Ce n’est pas par hasard que le Boomstick est devenu Baguette magique en VF… Chez Prixbas, les prix sont bas !!! 😉

11/ Depuis quelques mois, l’activité communautaire autour de Zombicide a complètement explosé, le Brésil produit en masse, la France mise un peu plus sur le qualitatif, avec quelques américains au milieu. La frontière de la légalité n’est parfois pas loin, néanmoins, quelle vision avez-vous aujourd’hui de ces communautés de joueurs ?

GG : Je suis toujours content de savoir que Zombicide rencontre un tel succès, qu’il procure du plaisir à des joueurs et les encourage à coopérer de manière ludique autour d’un objectif commun. Ce qui me met vraiment de bonne humeur, ce sont les mails d’enseignants qui me disent qu’ils emploient Zombicide dans leurs cours, ou de professionnels qui emportent une boîte de Zombicide pour faire du team-building, ou se distraire lorsque les conditions de travail se font extrêmes.
Mon travail est prenant, et j’ai hélas de moins en moins de temps pour lire sur les forums. Cela reviendra peut-être. L’activité croît, et le suivi de la communauté devient une tâche à temps complet. Nous partageons nos informations avec nos partenaires. Hervé est aujourd’hui bien plus au courant que moi de ce qui se passe dans la communauté francophone, mais sur ce point je parle en mon nom propre, et non en celui de Guillotine Games.

Edge : L’aspect communautaire est le reflet du succès du jeu. Et, quitte à faire un peu de chauvinisme (et passer un peu de pommade au passage), je trouve que les créations françaises sont généralement les plus intéressantes ! En général, la plupart des projets communautaires sont accueillis avec bienveillance, tant qu’ils ne nuisent pas aux différents ayants-droits et, qu’au contraire, ils contribuent à faire vivre le jeu. C’est bien évidemment différent lorsque certains cherche à faire une exploitation commerciale de la licence sans autorisation, mais là, on n’est plus vraiment dans la « activité communautaire ».

12/ Le rythme de publication de Missions du concours a été réduit ces derniers mois, comment observez-vous ce phénomène ?

GG : Nous continuons à recevoir des propositions pour le concours de missions. Celles-ci sont soigneusement archivées et attendent – parfois pendant des mois – d’être examinées. La réponse à cette question découle directement de la précédente, finalement : l’activité croît, et j’atteins depuis quelques mois les limites de mes capacités opérationnelles. Cela reviendra peut-être. Néanmoins, nous prenons toujours plaisir à découvrir les créations des joueurs, en particulier celles qui emploient le matériel de Zombicide de manière créative, ou présentent des mécanismes de règles astucieux.

Edge : C’est exactement ça : la limite des « capacités opérationnelles » ! Nous bossons sur tellement de projets à fois qu’il est impossible de trouver le temps de tout faire. Comme dans Zombicide, nous travaillons par « Ordre de priorité des cibles » : pour des raisons de production, certains projets doivent passer avant d’autres et nous devons nous tenir à un calendrier plutôt strict. Il ne faut pas oublier que, malgré le succès de Zombicide, Guillotine Games et Edge restent des petites sociétés, œuvrant sur un marché de niche, disposant de ressources humaines très limitées. Il n’y a pas une volonté de proposer moins, simplement un manque de temps pour le faire.

13/ Est-ce que cela va avoir une influence sur une sortie d’un volume 2 du Compendium ?

GG : Aucune influence négative. 🙂

Edge : Disons qu’avec le matériel actuel, il y a déjà largement de quoi faire un second Compendium de Zombicide… Enfin, je dis ça, je dis rien. 😉

14/ Le jeu de plateau est en pleine mutation, les campagnes de financement participatives explosent les records et jusqu’à saturer les usines de production. Quels sont vos points de vue sur le sujet, puisque nous avons la chance d’avoir un Concepteur et un Producteur dans cette rubrique.

GG : Ce qui se passe actuellement me ramène à mon expérience en gestion et ressources humaines, il y a… dans une vie antérieure, pratiquement. Mon point de vue est par conséquent froid, mécanique au point de sembler hautain, surtout par écrit. Ce n’est pourtant pas le cas. Et il n’engage que moi.

Les professionnels du milieu avaient anticipé, il y a cinq ans, que le jeu de société bénéficierait d’une embellie au profit d’un retour aux valeurs communautaires. Cette tendance atteindra bientôt sa vitesse de croisière, et le milieu du jeu évolue plus vite que le peuvent certains de ses acteurs. Pour certains, et ils sont minoritaires, le retard est dû à un manque de vision ou de planification stratégique. Pour les autres, il s’agit d’un manque de moyens, et le financement participatif est là pour les aider. Le milieu, cependant, entame sa phase de reprofessionnalisation : parmi les nouveaux éditeurs qui ont un projet assez innovant pour lever des fonds, tout comme au sein de certaines unités de production, nombreux sont ceux qui sous-estiment la durée et la difficulté de mener un tel projet à bien. La conséquence, c’est une bousculade chez les fabricants réputés, des retards de livraison, ou des produits de qualité inférieure livrés par des unités de production peu expérimentées. Les répercussions sont parfois terribles pour les éditeurs modestes, et même les grands éditeurs sont touchés. Les uns font le choix d’une livraison à l’heure, et prennent des risques (parfois payants). D’autres préfèrent garantir la qualité, gage des gammes durables. En tant qu’auteur et joueur, je suis ces derniers à 100%.

D’un point de vue théorique, la prochaine phase sera une phase de concentration, où les plus gros absorbent les plus petits pour mutualiser les moyens de gestion et de développement, concentrer les produits à forte rentabilité, ouvrir de nouveaux marchés. Euh, attendez. Ah ben oui, regardez-bien, c’est déjà le cas. 🙂

Bon, bref. Dans tout ce charivari pompeux, il y a quelque chose qui m’étonne, dans le bon sens du terme : les joueurs sont tolérants. C’est un privilège pour le milieu du jeu dans son ensemble. J’ai du mal à en expliquer les raisons, et ne me penche pas trop dessus pour le moment. Peut-être que les joueurs sont plus matures que le milieu lui-même, et pardonnent les erreurs de quelques-uns au nom du potentiel de croissance de l’ensemble. Je trouve ça merveilleux. Vous êtes mes licornes.

Bon, il est temps que je prenne mes pilules. Merci pour tout le travail accompli, et pour votre vivacité !

Edge : Le financement participatif s’est imposé ces dernières années en tant que nouveau modèle économique, et pas seulement dans le milieu du jeu spécialisé. Toutefois, la gestion de ce genre de projet est particulièrement épineuse : lors d’un financement participatif, l’éditeur est tenu de donner une date estimée de disponibilité du produit fini. À chaque étape du développement d’un projet, de nombreux problèmes peuvent survenir, retardant de fait la livraison finale (je vis ça tous les jours !). Lorsque vous financez un projet en interne, avec vos propres fonds, quelques mois de retard n’ont finalement pas un impact énorme. Dans le cas d’un financement participatif, c’est différent : les gens ont payé d’avance et l’avancement du projet est public. Ils sont forcément plus exigeants. Fort heureusement, la plupart sont compréhensifs et tolérants ; les geignards restent une minorité, même si sont souvent ceux qui sont font le plus entendre sur le net. Les gens comprennent généralement très bien que l’éditeur fait de son mieux et qu’il vaut mieux attendre pour avoir un produit de qualité plutôt qu’un truc à l’arrache livré dans les temps. Les éditeurs qui utilisent ce type de plateforme apprennent de leurs erreurs et se professionnalisent de plus en plus, maîtrisant de mieux en mieux les différents impératifs liés à la production de leur projet. Le financement participatif peut sembler être l’eldorado de l’éditeur, mais il faut savoir rester lucide. Comme partout, les « gros » vont s’imposer et les projets moins « pros », moins attractifs, deviendront de moins en moins séduisants pour le public.

Encore merci à MarsEye et Nicolas pour leur disponibilité et leur nouvelle participation à cet exercice.


Zombifiez, partagez !
    Eren Histarion

    A propos Eren Histarion

    Eren Histarion : L'esprit créateur de l'équipe du Fan Site

    Articles similaires
    • Quête B8 : Slave Drivers We spotted the most unusual thing during a patrol: living people held captive by necromancers and taken away to an unknown location. From their attire, most of them are notables. They were quite far away, but we think we saw at least an apothecary and a blacksmith. We assume that the necromancers stick by their [...]
    • Campagne : Dans les Ténèbres La ville appartient désormais aux zombies. Il n’y a plus rien que nous puissions faire, si ce n’est de tenter de nous en sortir vivants. Un hélico doit venir nous chercher sur l’héliport de l’hôpital, mais ça va être coton d’y accéder, car les rues grouillent littéralement de zombies. Cependant, nous avons un plan : [...]
    • Fan-Extension : Stronger Than Death 04/12/2017 : Ajout des Survivants inspirés des Survivants de la Saison 1 de Zombicide. 09/09/2017 : Ajout des cartes Zombie et des Jetons Cercueil. Les Zombies Skinners sont trouvables dans la boite de Rue Morgue et la Razormination est une nouveauté : c’est une abomination aveugle qui ne se déplace donc que vers la Zone [...]
    • Kickstarter Zombicide: Green Horde! Campagne Kickstarter de Zombicide: Green Horde! : https://www.kickstarter.com/projects/coolminiornot/zombicide-green-horde/ Pour suivre l’historique des Options : ICI Pour suivre les Paliers Bonus : ICI 01/12/2017 : L’Update 61 nous présente son échantillon de production finale. On retrouve la pizza box, déjà présente dans Black Plague et un rangement en plastique pour les jetons fait une apparition bienvenue. [...]
    • Mission A17 : Un Pari Stupide « – Je te parie ma dernière barre chocolatée qu’on peut tuer cette A-Bomb qui traîne dans l’hosto avant midi. – Écoute, on en vient. Il n’y a pas d’A-Bomb là-bas ! – Du coup, c’est un pari facile, non ?  » Cette discussion nous a poussés à faire le pari le plus idiot de tous [...]

    Aucun commentaire jusqu'à présent.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *