Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Zombicide Park – Partie 2

Josh : On est pas à Disney, putain !

Le mec en costard, après une petite pause : Je ne m’attendais pas à si peu d’engouement de votre part, je suis déçu.

Le ton était résolument froid, saupoudré d’un je-ne-sais-quoi de reproche nauséabond savamment dosé.

El Cholo mangeait ses enchiladas « Old et Passé » bruyamment. Ce bruit de mastication rendait à la scène le son assourdi par 10 cm de vitre blindée, des 2 zombies en train de bouffer le cadavre d’un doberman fraichement décharné.

Josh jaugea des pieds en cape son interlocuteur prêt à lui faire rendre son repas d’un direct du droit dans l’estomac.

Josh : Déçu ? On t’a déçu ? T’es sérieux là ?

Boss : Oui, pour tout vous dire, je m’attendais à subir le refus de vos confrères Amy, Nick et Ned et les autres. Mais de vous, … deux secondes de silence dans la tirade parachèvent maintenant l’approche du diplomate désappointé… Pas le moins du monde. Votre manque de foi me consterne.

Josh regarde El Cholo sans perdre la face, sourire en coin : Putain sans dec’. Le mec, ‘y l’est là. Tranquille. Y’nous montre des p’tains d’Zomblards et y pense qu’on va être tout jouasse de r’plonger dans c’teuh merde. Et il est fier en plus.

Boss : Je ne désirais que votre expertise en la matière et votre aide. Vous avez combattu des mois durant ces hordes et votre savoir-faire, les images, les odeurs, tout ce que vous gardez de cette époque révolue, serait une source d’inspiration pour notre parc d’attraction. Votre aide serait des plus précieuses.

Pensez-vous, des millions et des millions de visiteurs, tous plongés dans l’horreur de ces sombres années. Des hôtels, des restaurants, des décors. La crainte, la peur, sans aucun danger mais ces sensations fortes et voir ces spécimens tout droit sortis d’une épo…

Josh lui coupant sèchement la parole : Mais t’es con ou t’es con, bordel ? Z’avez recréé des Zombies, un p’tain de fléau. Z’êtes tarés ou quoi ?!? Mais R’garde les !!! Finit-il en les désignant de l’index.

Boss, en regardant ses zombies adorés manger : Il n’y a rien à craindre, ces enclos sont à l’épreuve de tout. De toute évidence, vous ne comprenez pas les enjeux d’une telle merveille. Nous vous ramènerons demain chez vous. La science n’a pas besoin de votre collaboration. Jean Eude ? Veillez à ramener nos deux invités dans leur chambre, nous les ramènerons chez eux demain à la première heure…

A peine avait-il fini sa phrase que ce bâtard de beau parleur les quittait, se dirigeant vers la salle de contrôle. La digestion se passait moyennement, pour notre Mexicain favori.

Le garde nommé Jean Eude posa la main sur l’épaule d’El Cholo : Allez messieurs. On y va.

Josh et El Cholo suivait notre bon Jean Eude qui ne tarissait pas l’éloge sur le projet de son chef : Franchement, vous êtes un peu bêtes de refuser son offre, les gars. Parce que vos potes qui sont dans l’aile ouest, ils vont pas cracher sur l’occasion de se faire un peu de fric facile.

Passant devant un enclos vide, d’un signe de tête, il montre à son pote une poêle trônant près d’un sac de riz de 10 kg. Il est des lors impossible pour lui de réprimer un : Rah les enculés, Y poussent le vice ‘ach’ment loin, les bâtards !!!

A quelques mètres sur leur gauche, un écran bleu attire l’attention des deux désœuvrés, laissant le garde ouvrir la voie. Une écriture blanche :

« A problem has been detected and Windows Millenium has been shut down to prevent damage to your computer… »

Josh imitant le boss avec un accent british exagéré : Fatal error mes couilles, ahahah…

Bref, tout allait pour le mieux, ils cheminaient vers la sortie en ricanant. Pourtant lorsque Jean Eude essaya de rentrer le code d’accès sur la console pour l’ouverture de la porte.

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN – Acces refusé…

Deux fois…

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN – Acces refusé…

Trois fois… Mais, précautionneusement ce coup-ci…

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN – Acces refusé…

Un bruit sourd se fait entendre derrière eux. Suivi d’un :

Tsssshhiiiiiiiittttt ( wow tu fais super bien la porte qui s’ouvre, merci, nan mais sérieux c’est bien fait, merci beaucoup…) Plic ploc plic…

Josh ferme les yeux : Nan mais c’pas vrai, me dis pas que ça s’r’commence, merde…

El Cholo : Fatal Error…

Josh en rouvrant les yeux, déterminé : Choppe la poêle, vite…

Ah ! Et prends pas l’riz, espèce d’estomac sur patte…



Zombifiez, partagez !
    Filendreux

    A propos Filendreux

    Filendreux : L'esprit créatif de l'équipe du Fan Site.

    Articles similaires
    • Campagne BP : Le Dieu Ardent Tout commença lorsque le père Tucker émit une idée qui semblait brillante sur le moment. « Quelle est la meilleure façon de détruire tout un tas de zombies, demanda-t-il ? Le feu, pardi ! Le feu peut tout détruire, même la plus cauchemardesque des abominations. Vous souvenez-vous de ce temple du feu, que nous avons purifié [...]
    • Mission B2 : Jeu de l’Oie Morte... Nous avons découvert cet étrange parchemin qui mentionnait « La Maison du Jeu de l’Oie » et nous avons cherché à en savoir plus. Nous l’avons trouvée, nous y sommes entrés et… nous nous sommes perdus. Nous errons à travers des salles, des couloirs, des réserves et des ateliers depuis bientôt deux jours. Nous nous [...]
    • Mission B6 : Run, You Fools! You heard the guy. We’d better do like he says.   Retrouvez la 6ème Quête écrite par Guillotine Games. Run, You Fools! est une quête pour la Zombicide : Black Plague, Difficile, en 6 dalles, qui vous prendra environ 90 minutes à 4 Survivants ou plus.     Vous la retrouverez dans le section Support du site [...]
    • Mission B5 : Hush! We’re out to explore what remains of the richest district in this city, but there are huge zombie herds all around the place. There are too many of them for us to kill, so we’d better get in and out as quietly as possible, preferably without being seen. It won’t be easy…   Retrouvez la [...]
    • Mission B4 : Haunted Manor The manor we found was haunted long before any zombies came to ruin its glory with their rotten fingers and stinking fluid losses. The ghosts were renown for their bad tempers, and the zombie plague has sent them into unending fits of rage. It’s nothing to bother us, except that these stupid poltergeists have limited [...]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *