Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Zombicide Park – Partie 2

Josh : On est pas à Disney, putain !

Le mec en costard, après une petite pause : Je ne m’attendais pas à si peu d’engouement de votre part, je suis déçu.

Le ton était résolument froid, saupoudré d’un je-ne-sais-quoi de reproche nauséabond savamment dosé.

El Cholo mangeait ses enchiladas « Old et Passé » bruyamment. Ce bruit de mastication rendait à la scène le son assourdi par 10 cm de vitre blindée, des 2 zombies en train de bouffer le cadavre d’un doberman fraichement décharné.

Josh jaugea des pieds en cape son interlocuteur prêt à lui faire rendre son repas d’un direct du droit dans l’estomac.

Josh : Déçu ? On t’a déçu ? T’es sérieux là ?

Boss : Oui, pour tout vous dire, je m’attendais à subir le refus de vos confrères Amy, Nick et Ned et les autres. Mais de vous, … deux secondes de silence dans la tirade parachèvent maintenant l’approche du diplomate désappointé… Pas le moins du monde. Votre manque de foi me consterne.

Josh regarde El Cholo sans perdre la face, sourire en coin : Putain sans dec’. Le mec, ‘y l’est là. Tranquille. Y’nous montre des p’tains d’Zomblards et y pense qu’on va être tout jouasse de r’plonger dans c’teuh merde. Et il est fier en plus.

Boss : Je ne désirais que votre expertise en la matière et votre aide. Vous avez combattu des mois durant ces hordes et votre savoir-faire, les images, les odeurs, tout ce que vous gardez de cette époque révolue, serait une source d’inspiration pour notre parc d’attraction. Votre aide serait des plus précieuses.

Pensez-vous, des millions et des millions de visiteurs, tous plongés dans l’horreur de ces sombres années. Des hôtels, des restaurants, des décors. La crainte, la peur, sans aucun danger mais ces sensations fortes et voir ces spécimens tout droit sortis d’une épo…

Josh lui coupant sèchement la parole : Mais t’es con ou t’es con, bordel ? Z’avez recréé des Zombies, un p’tain de fléau. Z’êtes tarés ou quoi ?!? Mais R’garde les !!! Finit-il en les désignant de l’index.

Boss, en regardant ses zombies adorés manger : Il n’y a rien à craindre, ces enclos sont à l’épreuve de tout. De toute évidence, vous ne comprenez pas les enjeux d’une telle merveille. Nous vous ramènerons demain chez vous. La science n’a pas besoin de votre collaboration. Jean Eude ? Veillez à ramener nos deux invités dans leur chambre, nous les ramènerons chez eux demain à la première heure…

A peine avait-il fini sa phrase que ce bâtard de beau parleur les quittait, se dirigeant vers la salle de contrôle. La digestion se passait moyennement, pour notre Mexicain favori.

Le garde nommé Jean Eude posa la main sur l’épaule d’El Cholo : Allez messieurs. On y va.

Josh et El Cholo suivait notre bon Jean Eude qui ne tarissait pas l’éloge sur le projet de son chef : Franchement, vous êtes un peu bêtes de refuser son offre, les gars. Parce que vos potes qui sont dans l’aile ouest, ils vont pas cracher sur l’occasion de se faire un peu de fric facile.

Passant devant un enclos vide, d’un signe de tête, il montre à son pote une poêle trônant près d’un sac de riz de 10 kg. Il est des lors impossible pour lui de réprimer un : Rah les enculés, Y poussent le vice ‘ach’ment loin, les bâtards !!!

A quelques mètres sur leur gauche, un écran bleu attire l’attention des deux désœuvrés, laissant le garde ouvrir la voie. Une écriture blanche :

« A problem has been detected and Windows Millenium has been shut down to prevent damage to your computer… »

Josh imitant le boss avec un accent british exagéré : Fatal error mes couilles, ahahah…

Bref, tout allait pour le mieux, ils cheminaient vers la sortie en ricanant. Pourtant lorsque Jean Eude essaya de rentrer le code d’accès sur la console pour l’ouverture de la porte.

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN – Acces refusé…

Deux fois…

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN – Acces refusé…

Trois fois… Mais, précautionneusement ce coup-ci…

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNN – Acces refusé…

Un bruit sourd se fait entendre derrière eux. Suivi d’un :

Tsssshhiiiiiiiittttt ( wow tu fais super bien la porte qui s’ouvre, merci, nan mais sérieux c’est bien fait, merci beaucoup…) Plic ploc plic…

Josh ferme les yeux : Nan mais c’pas vrai, me dis pas que ça s’r’commence, merde…

El Cholo : Fatal Error…

Josh en rouvrant les yeux, déterminé : Choppe la poêle, vite…

Ah ! Et prends pas l’riz, espèce d’estomac sur patte…


A propos Filendreux

Filendreux : L'esprit créatif de l'équipe du Fan Site.

Articles similaires
  • Mission A51 : A Taxi Saga 3/3 –... A Taxi Saga, Part 3! After a night’s sleep, we woke up to find Robert, our taxi driver friend, in a fit of rage. Someone scratched his car and now he wants blood! Well, we’re not about to get in the way of a taxi driver and his revenge, so we might as well help [...]
  • Mission A50 : A Taxi Saga 2/3 –... A Taxi Saga, Part 2! The taxi driver rescued us but now he wants us to help rescue his friends too. They are all trying to survive inside their own cars. Watch out, zombies, because we are fast, furious and coming for you! The taxi driver rescued us from a grisly death, but now he [...]
  • Mission M4 : Repli Éclair Il n’y a que nous, ici. On pensait que cet avant-poste isolé n’attirerait pas l’attention. Grave erreur. Heureusement, ce labo regorge de données et de prototypes. Il faut qu’on en récupère un max avant de mettre les voiles. 13/03/2020 : Retrouvez la 4ème Mission écrite par Guillotine Games. Repli Éclair est une mission pour la Zombicide: Invader, [...]
  • Mission A49 : A Taxi Saga 1/3 –... A Taxi Saga, Part 1! During a basketball game, we got surrounded by zombies. We need to survive long enough for our taxi driver friend to come back, but that’s going to be a challenge! We found an abandoned basketball court and thought it would be nice to shoot some hoops and reminisce about the [...]
  • Quête B19 : Protégez le Trébuchet Nous pensions être en sécurité, mais voilà que les Orques franchissent nos murailles. Il n’y a qu’un seul moyen de mettre un terme à ces assauts incessants : nous devons frapper en plein cœur de leur tribu ! Hélas, il nous est impossible de déplacer le trébuchet par nous-mêmes. Nous devons trouver des renforts dans [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives