Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

De l’ombre – Partie 3

Oui, je sais, il commence à faire faim, mais on ira au ravitaillement quand j’aurais fini de vous raconter cette partie, sinon je vais encore oublier où j’en étais et je devrais reprendre depuis le début, et là c’est d’ennui que vous allez mourir.

Il parait qu’Einstein n’a jamais vraiment dit « Si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre » et quand bien même il l’aurait dit, il se serait trompé. Car en vérité, le premier signe des évènements n’avait pas été la disparition des abeilles, mais celle des rats. Je crois que personne ne l’avait véritablement remarqué, mais je suis à peu près certain que quelques jours avant que le fléau ne touche tout le pays, la population des rongeurs urbains avait déclinée. Je ne sais pas qui en était les responsables, mais ils avaient dû avoir besoin d’un sacré paquet de cobayes pour avoir besoin d’enlever des rats jusque dans les égouts… cobayes, ou victuailles ?

Ça allait avoir au moins un impact positif, on n’avait pas dû faire trop attention à où mettre nos pieds pendant qu’on traversait les égouts. La progression était rapide du coup, mais compliquée. En l’absence de plan, nous avions déjà perdu presque 1 heure à tourner en rond avant de nous en rendre compte, enfin, avant que Karen s’en rende compte. La petite avait plus l’expérience de la rue que tous les autres réunis, et semblait plus à l’aise pour se repérer dans ces espaces clos. Elle avait encore parfois du mal à assumer ses qualités, et Andrew n’aidait pas en la rabaissant régulièrement ou en soulignant son inutilité au sein du groupe. Heureusement Jim n’était pas du tout d’accord avec lui, c’est pourquoi il encourageait systématiquement Karen quand elle osait prendre des initiatives de ce genre. L’ancien boxeur lui transmit donc sa lampe-torche, qu’elle brandit fièrement devant elle en prenant la tête de l’expédition.

Soudain Karen bascula en avant, sans pouvoir retenir un hurlement perçant. A moitié immergée dans les eaux crasseuses des égouts, elle s’agitait, hurlant que quelque chose lui avait attrapé la cheville. En effet, à moins d’un mètre de la petite brune, un visage à la chair grisâtre et boursoufflée émergea, suivit du râle caractéristique des morts-vivants. Jim lui vida instantanément le chargeur de son pistolet dessus, par réflexe, et si le cri de Karen avait probablement alerté la Horde environnante, les détonations venaient de de lui confirmer notre position. Mindy se jeta sur la créature en dégainant son pied de biche, mais le coup rebondit sur sa bedaine flasque et gonflée d’humidité. Derrière nous, 2 corps s’étaient animés et se rapprochaient, Andrew voulu épauler sa carabine, mais les 2 zombies étaient trop prêt pour qu’il puisse viser correctement, je lui faisais obstacle et il n’osa pas tirer. Hache à la main, je réalisai quelques moulinets pour repousser ces deux là pendant que Karen se démenait comme elle pouvait pour repousser le gros tas avec sa poêle, le seul outil de son paquetage accessible rapidement.

Un nouveau hurlement retenti dans un couloir adjacent, suivit d’un bruit de courses dans l’eau. Andrew savait ce qui allait nous tomber dessus et, avec un sourire, remonta se positionner à l’intersection. Après m’être débarrassé d’un premier zombie d’un coup lui fendant le crâne en deux, Jim m’ordonna de lancer ma hache à Mindy et de plonger sur le côté. La lutteuse entendit les instructions et me fit un signe de tête pour me le confirmer. Sans vraiment prendre le temps d’y réfléchir, je lui lançai mon arme et plongeai. Aussitôt Jim élimina mon second adversaire d’une balle en pleine tête, pendant que Mindy rattrapa au vol mon arme et décapita la grosse créature d’un même geste. Plus haut dans le tunnel, on entendit un nouveau tir de fusil, Andrew rechargea son arme, ses mains tremblaient, signe chez lui d’un début de panique.

Au loin une explosion nous informa que nos assaillants venaient de tomber sur la surprise de l’armurier.

Clic !

Eren Histarion

A propos Eren Histarion

Eren Histarion : L'esprit créateur de l'équipe du Fan Site

Articles similaires
  • Interview « Illustrateur » : Diego Bo... L’interview et la traduction ont été réalisés par XofMdS. Diego Bonesso est le dessinateur de l’histoire des origines du Gang des Orphelins d’Invader. 13/07/2020 : 0/ As-tu une question que je pourrais poser aux autres membres du projet CMON Comics ? Je sais que la question manquait [dans mon premier envoi] pour les autres auteurs… [...]
  • Mission M12 : The Purge An Abomination of incredible size passed through here, leaving a trail of destruction. We have no way of defeating if, but this facility may still be salvagable… We must act quickly or the mold is going to take over everything! An Abomination of unimaginable size tore through this mining complex, leaving ruin in its wake. [...]
  • Mission A35 : Quand tu Descendras du ... Je n’ai jamais cru au Père Noël. Mais bon, je ne croyais pas aux zombies non plus. Je ne suis pas certain que cette chose soit vraiment le bonhomme en rouge, mais il répète inlassablement « pas sage ! » en sortant des… comment dire ça… des elfes de sa hotte. On se croirait dans un mauvais [...]
  • Mission A41 : Loot and Rescue So we have two goals: get back our stolen food and find our friends, who were captured by this other group before they sturned into zombies. If we can find them, they can fight alongside us! It’s always ugly when Survivors don’t work together. The other group has been trying to kill us and steal [...]
  • Mission M11 : Rescue the Scientists When this lab went under attack of the Xenos, the scientists decided to lock themselves in and wait for them to leave. We’ll, they’re not leaving, and now the scientists are trapped. Maybe not their smartest move. When this science outpost got hit, the scientists locked themselves inside. Smart! But the xenos damaged the generators [...]

2 Commentaires

  1. XofMdS XofMdS
    01/09/2014    

    Donc, la solution a été de faire des parties plus courtes? 😉
    Ca entretient davantage le suspense!!

    • 01/09/2014    

      En fait, la gestation de cet épisode a été très compliquée… Il ne devait pas démarrer comme ça, il ne devait pas finir comme ça, mais les premiers résultats ne me convenaient pas. J’ai donc ajouter/retirer des trucs, pour au final couper le texte plus ou moins en deux, repoussant mon problème de découpage pour le prochain épisode.

No Pings Yet

  1. De l’ombre – Partie 4 on 14/10/2014 at 19:45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives