Zombie, Zomba ! Raid is Dead !

Interview « Illustrateur » : Diego Bonesso

L’interview et la traduction ont été réalisés par XofMdS.

Diego Bonesso est le dessinateur de l’histoire des origines du Gang des Orphelins d’Invader.

13/07/2020 :
0/ As-tu une question que je pourrais poser aux autres membres du projet CMON Comics ?

Je sais que la question manquait [dans mon premier envoi] pour les autres auteurs… mais vraiment rien ne m’est venu à l’esprit.

1/ Comment ça, « Je ne peux pas dessiner 100 zombies dans cette vignette » ? C’est dans le script !!!

C’est une question de Luca Enoch ? Parce qu’elle est hilarante.

Oui, tout à fait.

Tu ne me fais pas peur, chef ! j’en ai dessiné même plus ! Et tous reconnaissables !

2/ Quel est la chose que vous détestez le plus dessiner/écrire?

L’EAU, LA MER. L’eau de mer. Je déteste vraiment la dessiner ! Et je refuse de le prouver ! J’évite simplement de dessiner l’eau dans tous les cas, à moins que ça ne soit dans un style pictural. L’eau picturale je la fais bien. L’eau graphique est un cauchemar pour moi, comme conduire autour de La Défense à Paris…

3/ Serait-il possible d’en avoir un exemple ?

Eau colorisée… Je ne veux pas montrer de l’eau dessinée.


4/ Quel est ton jeu de plateau favori ? A défaut, quel jeu vidéo ? Quel jeu de rôle ?

Je joue peu, sur le podium toujours le vieux Risk et Zombicide qui me plait toujours à plusieurs, ainsi que Cards Against Humanity.

5/ Pouvez-vous me confirmer que dessiner des zombies n’est pas réservé aux fous ?

Non, je ne peux pas confirmer.

6/ Tout d’abord, quelle est ta référence de culture populaire absolue ? Et celle spécifique aux univers zombies ?

Dans l’absolu : Star Wars.
Pour les univers zombies, je n’ai aucun doute ! Le film « Zombie : Le Crépuscule des morts-vivants » (1978), de George Romero. Il est dans mon top 5 tous films confondus.
J’ai rencontré le maître à une conférence en Italie en 2011, j’ai eu la chance de pouvoir lui parler et c’est le seul VIP avec qui je voulais une photo souvenir. Et j’ai une affiche « Journal des Morts-Vivants » qu’il a dédicacé dans mon bureau. J’en suis très fier.
Ce jour-là, j’ai truandé une invitation et conduit 2h pour arriver à une conférence à 150km de chez moi. Un jour magnifique.
George n’était pas en bonne santé et ne pouvait pas écrire. Nous avions ordre de ne pas demander d’autographe, mais je lui ai plu, alors il a essayé. Il a autographié avec difficulté, et sa femme m’a réprimandé de lui causer des problèmes et m’a avoué qu’il n’avait plus fait d’autographes depuis 10 ans ! Peut-être ai-je l’un des derniers. Je culpabilise, mais j’ai un poster dédicacé.

7/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un dessinateur de bandes-dessinées depuis peu sur le marché parce que j’ai fait autre chose pour une bonne partie de ma vie, alors je tâche de vite rattraper le temps perdu. Je travaille dans l’univers fantasy avec Dragonero en Italie, éditeur d’une petite maison d’édition dont je suis copropriétaire et je travaille récemment comme story-boarder dans le monde de l’animation. En plus d’être un dessinateur pour Zombicide Invader, bien sûr.
Venezia Comix est l’association culturelle dont je fais partie, mais la section éditoriale s’appelle Remer Comics.


8/ Que faisais-tu avant d’être dessinateur ?

J’étais agent de sécurité, garde du corps et jusqu’à il y a 12 ans responsable du personnel de sécurité pour une compagnie de sécurité privée… Vraiment… Ce n’est pas une blague.

9/ Quel(s) genre(s) de jeu aimes-tu ? Jouais-tu à Zombicide avant de travailler dessus ?

Malheureusement j’ai peu d’opportunités de jouer dans ma vie, mais heureusement ce fut avec Zombicide (Je sais que ça peut sembler une blague, mais j’ai une preuve ! J’y joue depuis 2014).

10/ As-tu une anecdote liée à une partie de Zombicide dont tu nous ferais part ?

Et bien je peux dire que dans la région d’Italie dont je viens (Veneto, vers Venise), nous sommes réputés autant pour l’ingestion de vin que pour un langage particulièrement enclin à entremêler ce que nous qualifierons d’imagé et imaginatif, et les parties nous ont permis d’exprimer tout le potentiel de notre imagination linguistique… surtout depuis que nous avons découvert que nous pouvions aussi attaquer nos amis !

11/ Quel univers, de façon générale, est ton préféré pour stimuler ton imagination ?

Je suis un professionnel avec un travail à exécuter, je ne pense pas que l’inspiration existe (comme les non-experts l’appréhendent), donc je m’assieds, choisis la musique que je crois la plus appropriée pour travailler sur la séquence donnée et résoudre les problèmes. La seule chose qui peut mieux mettre dans l’ambiance est de voir un film sur le thème ou un jeu vidéo s’il y a, dans les premiers jours de travail pour mieux appréhender visuellement la bonne façon récente de traiter visuellement le sujet.

12/ Quel genre d’histoire, d’univers te plait le plus?

Les histoires qui m’ont beaucoup inspiré par le passé, la saga X-Men écrite par Chris Claremount dans les années 90, Hellboy par Mignola et le Metabaron par Jodorowsky Gimenez / Secher. A présent, j’essaie de me concentrer sur mes œuvres et de ne pas me laisser embarquer par des influences extérieures.


13/ Comment en es-tu venu à travailler pour CMON ? Que fais-tu pour (ou avec) eux ?

Je suis récent dans le monde du comics, et la dynamique n’est pas encore très claire pour moi, mais je vois que j’ai toujours la bonne chose à faire au bon moment ; je suis très chanceux de ce point de vue. Une bonne opportunité s’est présentée à moi et je l’ai saisie.
C’est évident que l’expérience avec Luca Enoch et Stefano Vietti sur Dragonero (leur personnage de fantasy) et ma passion reconnue pour la modélisation 3D en science-fiction a certainement pesé.
Pour CMON j’ai fait l’histoire courte de Zombicide Invader et j’espère que c’est la première de beaucoup d’autres, tant que le public apprécie mon œuvre.

14/ Quelles directives donne Guillotine Games/CMON ? Quelle liberté as-tu avec les comics Zombicide ? Quelle différence avec tes autres œuvres comics ?

Les indications de CMON sur l’apparence des personnages est rigoureuse, car ils sont basé sur les figurines du jeu, donc doivent être respectés à 100%. C’était difficile mais je crois avoir été respectueux au mieux de mes capacités. J’avais plus de libertés sur les décors et atmosphères montrés par Giancarlo Olivares dans la série principale.
J’ai déjà fait des pages avec un style et une présentation américains, mais jamais avec autant de monstres et de technologie. C’était un sacré défi et j’espère qu’il sera apprécié.

15/ Quel a été ton premier truc dessiné pour Zombicide ? Est-il possible d’avoir un aperçu, pour illustrer le présent article ?

Oui, je te l’envoie par messagerie.
J’ai trois versions de ma page test ; Couleurs par Andres Mossa (un artiste qui œuvre chez Marvel et Star Wars, il est coloriste de Marco Checchetto – Marvel Young Guns) et encrées.

Et là quelques études préliminaires pour Zombicide, les seules que je peux montrer car ce sont des études.

16/ Peux-tu nous décrire ton procédé créatif sur les comics Zombicide ?

Comme je l’ai dit, je n’ai jamais travaillé avec autant d’environnement technologique, donc ce qui sortit des habitudes fut que je construisis beaucoup de scènes, pas seulement focalisées sur la narration seule, qui coule déjà facilement seule en suivant un script de Luca Enoch, mais souvent en construisant la narration en partant d’un élément technologique que je trouvais intéressant. Ensuite quelques cases sont nées précisément d’un détail technologique qui m’intéressait ou du détail et d’une caractéristique anatomique particulière des créatures. Donc j’ai eu bien plus de « prétextes graphiques » que je n’en ai habituellement.

17/ Un élément Zombicide dont tu es responsable et fier ? Finira-t-il dans le jeu ?

Le design des personnages était arrêté et aliénant, donc je n’ai pu ajouter aucun élément librement. Mais à ma petite échelle, j’ai inventé toute une mécanisation pour la circulation des biens dans l’univers Invader. Je sais que ça parait étrange mais dans ma tête je me suis concentré pendant des jours à me demander comment dans un environnement futuriste semblable on mouvemente les stocks et les denrées. Je sais que c’est drôle, mais j’en ai presque pas dormi la nuit, et j’ai en quelque sorte inventé ma propre unité de mesure pour les « containers ». Je ne pense vraiment pas que mon raisonnement finira dans le jeu, et vous pouvez seulement voir les éléments de décor sur les planches. Peut-être que ça sera réutilisé dans le comics, mais j’en doute. J’en suis néanmoins fier et j’espère que les lecteurs les plus attentifs apprécieront.

18/ J’aime ce détail d’unité de mesure. Nous faisons des cartes équipements custom pour Zombicide, nous adorons ce genre d’idées. Je suis relativement certain qu’on arriverait à l’incorporer. Y a-t-il un nom ?

Il n’y a pas de nom… seulement dans ma tête… Des réflexions folles par un dessinateur à 3h du mat.

19/ Si tu devais lui donner un nom pour un Equipement ou une règle, que choisirais-tu ?

Vraiment, je ne sais pas… C’est juste des réflexions d’ingénieries dans ma tête. Peut-être après la sortie du livre je te montrerais les détails.

20/ Laquelle de tes œuvres est ta préférée (sans joker « impossible de choisir ») ?

J’aime répondre la prochaine, mais je suis pour le moment très fier de mon œuvre Invader et du livre « Smardjass » dans la série des aventures Dragonero, encore inédite mais que j’ai eu grand plaisir à dessiner, où il y a des créatures rigolotes un peu porc un peu paresseux qui m’ont bien amusé pendant que je les dessinais, aussi parce que je reproduisais chacune de leurs expressions et poses dans mon studio. J’espère que ça sera bientôt publié.

21/ Comment décrirais-tu l’un de tes jours au travail typique ? Une semaine typique ?

Remplis. Réveil à 8h30, petit-déjeuner, nouvelles, emails et dessins jusqu’à 12h30 sans habitudes établies comme crayon le matin, encre l’après-midi, je fais ce que j’ai à faire selon où je m’étais arrêté la veille. Si j’ai le temps je fais du croquis pour m’échauffer pendant une demi-heure. Pause déjeuner jusqu’à 15h (longue pause, je sais, mais je mange, regarde un-deux épisode(s) d’une série télé, me repose) puis on remet ça jusqu’à 21h-22h puis dîner et un film, couché à 1h-2h. Ainsi tous les jours, donc la pause hebdomadaire est décidée en chemin. Ce n’est pas un jour fixe mais quand l’opportunité se montre.

22/ As-tu en ce moment un quelconque projet Zombicide secret en cours ?

Si je travaillais secrètement pour CMON ce serait un secret.

23/ Quel sorte de Survivant serais-tu ?

J’apprécierais être de ceux qui s’organisent bien, se défendent et essaient d’arranger les choses rationnellement parce que je connais les règles du cinéma et de la littérature de survivance zombie, avec un jardin privé, des générateurs, de l’essence et un simulacre de normalité… mais je crains de mourir aux premiers jours, expliquant aux autres comment nous devrions nous comporter.

24/ As-tu entendu parler de notre communauté française de fans de Zombicide ?

Non, malheureusement, je ne suis plus assez jeune pour suivre des communautés, mais je vais faire attention à présent, selon ce que permet la barrière de la langue.

25/ Un dernier mot ?

« Sauvez-vous vous-mêmes ! C’est trop tard pour moi ! »

A propos Eren Histarion

Eren Histarion : L'esprit créateur de l'équipe du Fan Site

Articles similaires
  • Zombicide : Night of the Living Dead 2020/10/28 : Les livraisons de la campagne Kickstarter commence à arriver en France.  2020/09/24 : FunForge vient de partager le livret de règles en FR. 2020/08/03 : FunForge annonce sur Facebook la sortie de la boite en France pour la fin de l’année 2020. 2019/12/10 21h00 : Lancement de la campagne Kickstarter de Night [...]
  • Mission M14 : The Teleporter We’ve heard about a teleporter that could get us off PK-L7 for good! But we have to get there first. Can’t be much worse than where we are right? One of our most brilliant scientists has met an unfortunate end with some Xenos. But if we can activate his prototype teleporter, we might be able [...]
  • Quête B30 : Trebuchet Touché A Necromancer has taken over this town and rumor has it that they cannot be killed. We’ll see what our good friend the Trebuchet has to say about that! They say Necromancers can’t be killed. Never believe it myself, but now that we’ve come face to face with one it’s time to put those tales [...]
  • Mission A46 : On the Fly We’ve picked up a faint distress signal from a nearby Hospital. This old hunk of junk helicopter has kept us going, let’s see if she can fly one more mission. Flying overhead, you see a faint distress beacon coming from a nearby hospital. It’s a miracle they’ve survived thus far! With supplies dwindling, you don’t [...]
  • Zombicide Season Finale 6 État des inscriptions : Paris – Palaiseau 91 : xx/24 Survivants Clermont-Ferrand – Ceyrat : xx/12 Survivants Aix-en-Provence : xx/18 Survivants Toulouse : xx/12 Survivants Rennes – Betton: xx/12 Survivants Mons – BELGIQUE: xx/24 Survivants 26/09/2020 : Pour des raisons de sécurité sanitaire lié à l’actualité de la crise COVID-19, le ZSF6 est repoussé à [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives